Installations > des joies et des peines

Des joies et des peines

ou « Des choses étrangères à moi se sont mises à reigner... »

Les tribulations de l’âme d’une princesse, ballottée tel un fantôme à la recherche de liberté.

Les princesses étaient-elles si privilégiées ? Dans l’obligation d’assumer un rôle qui leur était imposé, elles étaient souvent mariées a des fins politico-économiques et n’avaient que rarement l’occasion d’avoir un avis personnel sur leur destinées.

L’espace, les murs, l’ouverture de la porte ont influencé l’œuvre qui a été conçue pour ce lieu unique qu’est le château de la Hunaudaye. Ainsi le drap fendu cachant le passage, laisse le visiteur - et les courants d’air - libre de passer au travers, ce qui crée une action extérieure sur l’œuvre et donne un mouvement de vie à la princesse.

Installation avec projection de diapositives en boucle avec déclenchement automatique de la projection lorsqu'une personne rentre dans l'espace. Cette œuvre à été créée en lien avec le thème de la saison : La vraie vie des princesses et présentée dans la cave du Château de la Hunaudaye l'été 2007.

Technique / électronique / programmation : Terry Fairhead - Conception / production de Dorlène Latry © 2007 -